Shiny object syndrome : comment éviter le mal du siècle

Shiny object syndrome : éviter le mal des entrepreneurs

Internet est un outil formidable.

Malheureusement, c’est aussi une invention qui exacerbe certains comportements. La procrastination est souvent citée, renforcée par les réseaux sociaux et les jeux mobiles (coucou Candycrush).

Pourtant, aujourd’hui, je veux vous parler d’un autre comportement, bien connu des entrepreneurs en herbe comme moi. Il est connu sous le nom de shiny object syndrome.

Sous ce nom assez stylé se cache un comportement improductif engendré par les trop nombreuses opportunités offertes par internet.

Pour bien comprendre de quoi nous allons parler, voici mon histoire.

Un seul objectif : gagner de l’argent sur internet

Revenons un peu en arrière.

Novembre 2020. Je suis en pleine recherche d’emploi après mes études et comme tout le monde (enfin je suppose), j’ai vu des dizaines de personnes se faire de l’argent en lançant divers projets (consulting, création de contenu, marketplace B2b, startup…)

Je me suis dit : « Si ils y arrivent, pourquoi pas moi ? »

Je me lance dans la création d’un site de niche.

J’y passe plusieurs semaines avant de le compléter et de le lancer.

Pour en savoir plus, je vous renvoie à mon article sur le bilan de mon site de niche.

Une fois le site « terminé », je me prends une petite semaine de pause, puis je me dit qu’il serait bien de se remettre au boulot.

Sauf que je n’ai plus la motivation de bosser sur ce site.

A ce moment là, j’ai un autre site avec du potentiel qui n’est pas encore terminé car assez long à mettre en place. Une marketplace B2b dans un secteur prometetur.

Mais à la place, je continue de fouiller les forums. Je me rends compte que l’affiliation crypto cartonne.

Certains membres du forum se dégagent des bénéfices à 4 chiffres en seulement quelques mois.

Je lance donc un nouveau site, créé du contenu pendant plusieurs semaines d’affilées avant de trouver une autre opportunité de business de dingue et de laisser tomber le site d’affiliation crypto qui ne marche pas.

La désillusion est une sensation amère

Vous l’avez deviné : je trouve encore des raisons d’arrêter le projet seulement quelques jours plus tard.

Car une autre idée / opportunité s’immisce dans mon esprit.

Encore une.

Et à ce moment là, je ne sais plus quoi faire.

Je ne sais plus où donner de la tête.

Tout se bouscule.

Je ne sais plus où je vais. Je ne sais plus où aller.

Je me retrouve avec des dizaines de petits projets qui ne vont nulle part.

Et toujours une balance négative côté banque.

J’ai un goût amer dans la bouche : celui d’avoir passé autant de temps à chercher de l’or dans des dizaines de filons différents plutôt que de me concentrer sur un seul d’entre eux à fond.

Vous l’avez compris, le shiny object syndrome, c’est le fait de se consacrer à fond à quelque chose de nouveau, de tendance et de passer à autre chose dès qu’on trouve une autre opportunité (plus nouvelle, plus attrayante).

C’est un comportement bien connu sur les forums comme Blackhatworld. A tel point que certains membres se demandent quelle est la meilleure stratégie pour sortir de ce syndrome.

Si seulement une phrase pouvait empêcher de tomber dedans

Je ne sais pas combien de fois j’ai lu cette phrase :

« Consacrez-vous à un seul projet à la fois »

Et pourtant, je suis tombé dans le panneau comme un débutant.

Mais pourquoi ?

Mon objectif principal est de gagner ma vie sur internet.

En voyant que mes projets ne décollaient pas et ne me permettaient même pas de dégager de quoi payer le loyer, je m’orientais vers des opportunités juste parce qu’elles sont nouvelles et qu’elles ont du potentiel.

La nouveauté à quelque chose d’attirant.

Tout est à faire. Tout est à construire, à imaginer.

C’est super excitant de lancer un nouveau projet !

Mais il y une autre phrase (ou plutôt une formule) qui rentre en ligne de compte quand on lance un projet sur internet :

« Success = work + consistency »

Tim Denning

J’avais beau travailler, la régularité de l’effort n’était pas là.

Créer un business en ligne est quelque chose de faisable faisable… si on y met du temps, de l’intensité et du travail calibré.

Trop d’opportunités tue l’opportunité

Stan Leloup de Marketing Mania, Olivier Rolland, Tim Feriss…

Autant de nom qui vous sont sûrement familiers si vous avez déjà voulu lancer un business en ligne.

Leur marketing est tellement bien rôdé qu’on pense que monter un business en ligne se fait facilement.

On ne voit que le nombre de followers, que les chiffres de vente (parfois bidons pour certains) que le bon côté de l’entreprenariat…

Mais on a tendance à oublier les heures interminables pour bosser sur le projet avant de le lancer.

Car on ne voit que la réussite.

On ne voit que ce que l’on veut voir.

Et dès lors, si on trouve que notre projet bat de l’aile, s’il met trop de temps à décoller, on se sent nul.

On se dit que ce n’était pas la bonne idée ou que le marché n’est pas là où on pensait qu’il était.

Face à toute cette réussite, notre « échec » nous fait nous poser des questions (ce qui est une bonne chose), nous fait douter de nous-même, de notre projet.

Pour finalement se dire que ce projet ne marchera pas, pour passer à un autre tout neuf, pleins de promesses.

Monter un business prends du temps et demande des efforts.

Ne l’oubliez jamais. Celui qui se met en avant sur Linkedin pour afficher ses résultats est souvent passé des phases compliquées, des moments où il allait tout abandonner.

Allez au bout des choses.

Mais avant de vous lancer dans un business / projet / startup (peu importe comment vous appelez ça), réfléchissez.

Comment se sortir une bonne fois pour toutes du shiny object syndrome ?

J’aimerais vous dire que j’ai trouvé la recette secrète pour y remédier.

Mais non.

Par contre, j’ai fait le tour d’internet pour réunir les meilleurs conseils et éviter d’être victime de ce syndrome. Les voici :

  • Définissez mieux vos objectifs

Souvent, un entrepreneur est atteint par le shiny object syndrome parce que sa vision n’est pas claire. Il ne sait pas où il va. Posez-vous, prenez une feuille et un stylo (ou allez sur Notion) et définissez vos objectifs. Il existe de nombreuses techniques pour se créer des objectifs concrets et réalisables. Prévoyez ce que vous voulez atteindre dans 5 ans puis déclinez petit à petit les objectifs long terme en objectifs court terme (5 ans / 3 ans / 2 ans / 1 an / 6 mois / 3 mois / semaine) (PS : template Notion à venir)

  • Apprenez à dire « Non »

Comme Mark Manson, dire « Non » est une capacité qui s’apprend. Apprenez comment dépenser efficacement votre temps. Si un projet ne vous convient pas, répondez « Non ». Soyez critique. Ecrivez les pour et les contre de chaque projet sur une feuille si ça vous aide. Mais à partir du moment où vous êtes dans un premier projet, vous devriez vous concentrer sur celui-là, et rien d’autre. Je ne vous dit pas d’arrêter votre boulot, mais utilisez ce travail pour financer vos charges (loyer, alimentation, sorties, assurances…) et bossez le matin ou le soir et les weeks-ends sur votre projet. Ne chargez pas votre emploi du temps plus que nécessaire avec un autre projet supplémentaire. Les journées sont déjà bien assez éprouvantes comme ça. Votre corps et votre esprit vous diront merci.

  • Arrêtez de vous comparer

En vous comparant aux autres, vous ne vous rendez pas service. Ils n’ont pas votre histoire, ni vos compétences et vous n’avez pas les leurs. Vous êtes incomparable. Tracez votre chemin, apprenez des erreurs des autres et fuyez les coachs et gourous qui vous vendent du rêve. Vous verrez, vous vous sentirez mieux après. Sachez aussi que ce qui marche pour quelqu’un peut échouer pour un autre. Donc ne reproduisez pas bêtement ce que vous avez vu, vous vous épargnerez des maux de tête et du temps perdu.

  • Finissez ce que vous avez commencé

Ca peut paraître simpliste comme conseil, mais c’est sûrement le plus adapté pour éviter le shiny object syndrome. En passant d’un projet à l’autre, vous vous distrayez. Cela résulte d’une mauvaise organisation ou d’une vision pas assez claire. Prenez le temps de finir ce que vous avez commencé. En général, l’envie de lancer un nouveau projet retombe assez rapidement. Pour moi, il suffisait de résister à l’envie de lancer un nouveau projet pendant deux jours et l’envie disparaissait d’elle-même. Restez focus sur votre projet et gardez le cap. Attendez de réussir (auquel cas la question du shiny object syndrome ne se posera plus car vous aurez un projet qui vous rapportera de l’argent) ou d’échouer totalement. Par là, j’entends que malgré tout vos efforts et changements de stratégie, votre produit / service ne prends pas. Il existe énormément de raisons qui peuvent faire échouer un projet. Si vous le considérez comme échoué, supprimez le totalement (comptes de réseaux sociaux, site, etc). Encore une fois, l’essentiel est d’être focus sur un seul projet à la fois.

  • Concentrez vous sur ce que vous aimez faire

Le shiny object syndrome peut aussi venir d’un manque de motivation. Dans ce cas là, orientez-vous vers une activité que vous aimez déjà faire et demandez vous comment vous pouvez gagner de l’argent avec sur internet. Si vous ne trouvez toujours pas, cherchez à connaître vos valeurs profondes et voyez si l’une d’elles peut générer un business en ligne. Si vous avez beaucoup d’ambition et que la réponse du marché est là, tentez une startup. Qui sait, vous serez peut être la prochaine licorne française !

Où est-ce que j’en suis ?

J’ai toujours du mal à me concentrer sur un unique projet.

Mais je suis assez fier de moi ces derniers mois.

Je me cherche encore : je ne sais pas vers quoi me diriger encore pour gagner ma vie sur internet.

J’aime bien écrire sur mon blog et les premiers retours que j’en ai sont assez positifs pour me pousser à continuer dans cette voie.

Pour me soutenir et continuer à me lire, tu peux t’inscrire à ma newsletter.

Chaque vendredi, une curation des meilleurs contenus de la semaine à ne pas manquer sur l’entreprenariat et le développement personnel, mes derniers articles parus sur ce blog ainsi qu’un truc cool comme un bon plan ou un template Notion à dupliquer pour booster ta productivité !

PS : Je suis sur Twitter aussi si vous voulez suivre mes aventures.

Vous avez aimé cet article ? Partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.